FR | EN

Formation

Classes professionnelles

Le TROIS C-L donne la possibilité aux professionnels et pré-professionnels de la danse de participer à des classes du lundi au vendredi (sauf exception) de 10:00 à 11:30.

Ces classes permettent aux danseurs de profiter d’une mise en forme quotidienne et d’acquérir une expérience variée en travaillant, chaque semaine, avec un chorégraphe différent. Ce sont des artistes proches du TROIS C-L ou bénéficiant d’une résidence artistique à la Banannefabrik qui en assurent le déroulement.

 


2017

Janvier
9 au 13 janvier : Léa Tirabasso (contemporain)
16 au 20 janvier : Andrea Rama (contemporain)
23 au 27 janvier : Sarah Baltzinger (contemporain)
30 janvier au 3 février : Tuan Ly (contemporain)

Février :
6 au 10 février : Anu Sistonen (classique)
13 au 17 février : Baptiste Hilbert (contemporain)
20 au 24 février : Annick Schadeck (classique)
27 février au 3 mars : Rhiannon Morgan (contemporain)

Mars :
6 au 10 mars : Anu Sistonen (classique)
13 au 17 mars : Jennifer Gohier (classique)
20 au 24 mars : Grégory Beaumont (contemporain)
27 au 31 mars : Andrea Rama (contemporain)

Avril :
3 au 7 avril : Tania Soubry (contemporain)
10 au 14 avril : Katia Benbelkacem (contemporain)
18 au 21 avril : Léa Tirabasso (contemporain)
24 au 28 avril : Sarah Baltzinger (contemporain)

Mai :
2 au 5 mai : Tuan Ly (contemporain)
8 au 12 mai : Anu Sistonen (classique)
15 au 17 mai : Grégory Beaumont (contemporain)
18 au 19 mai : Maciej Kuźmiński (contemporain)
22 au 26 mai : Georges Maikel Pires Monteiro (contemporain)

Juin :
6 au 9 juin : Jennifer Gohier (classique)
12 au 16 juin : Catarina Barbosa (classique/contemporain)
19 au 23 juin : Joao Costa Espinho (contemporain)
26 au 30 juin : Johanna Nuutinen (contemporain)

Juillet :
3 au 7 juillet : Fanny Brouyaux (contemporain)
10 au 14 juillet : Sarah Baltzinger (contemporain)
17 au 21 juillet : Annick Schadeck (classique)

Retrouvez ci-dessous les présentations des danseurs-chorégraphes luxembourgeois et internationaux donnant régulièrement des classes professionnelles quotidiennes.

SARAH BALTZINGER

INNER SENSE – La classe professionnelle de Sarah Baltzinger se construit autour du corps perçu comme un « poids » soumis à la loi de la mécanique. Ici, à travers la notion de « corps-machine », les participants aborderont différentes notions physiques telles que la force gravitationnelle, cinématique, dynamique, l’espace et le recyclage de son énergie interne : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (A. Lavoisier, 1743 – 1794). Sarah Baltzinger envisage le corps dansant comme un corps perceptible et sensible, en sortant de la forme extéroceptive du mouvement pour entrer dans ses sens proprioceptifs. Cette démarche permet de comprendre l’acte de percevoir, afin d’aboutir à un état de corps avec les sensations. L’idée est d’apprendre à nourrir le mouvement et à être conscient de son sens.

Sarah Baltzinger commence la danse contemporaine à l’âge de 18 ans. Très vite imprégnée d’un mouvement marqué, elle entame sa carrière un an plus tard au sein de la Compagnie Totum (Lorraine) avec laquelle elle collabore plusieurs années. En 2010, elle part en Espagne afin d’intégrer la cellule formatrice SEED’S au sein de la Compagny CobosMika, compagnie pour laquelle elle assure un rôle de seconde distribution dans la production WISH. Au cours de cette année de formation, elle côtoie divers intervenants de la scène internationale, parmi lesquels Jordi Cortès (ES), Elena Fokina, Olga Cobos (ES) et Peter Mika (SK/ES). Par la suite, Sarah Baltzinger travaille avec la chorégraphe barcelonaise, Laura Vilàr. A son retour en France, elle danse pour la chorégraphe parisienne, Corinne Lanselle, dans une création présentée dans le cadre du Festival Non-Stop. Parallèlement, elle fonde la Compagnie Mirage, basée à Metz en Région Lorraine.

Aujourd’hui, Sarah Baltzinger danse régulièrement pour le chorégraphe et directeur du TROIS C-L – Centre de Création Chorégrahique Luxembourgeois, Bernard Baumgarten (LU), notamment dans deux pièces en tournée : RAIN et Restes de Guerre. Elle danse au sein de la HelKa Compagny du chorégraphe belge Helder Seabra : elle assure ainsi l’unique rôle féminin dans sa dernière pièce When the birds fly low, the wind will blow, actuellement en tournée. En 2016, elle intègre également la Compagnie Wayne Parson Dance à Londres pour laquelle elle dansera dans la création Vestiges.
Enfin, Sarah Baltzinger se concentre à l’heure actuelle sur l’élaboration de son nouveau projet FURY – IN THE SHAPE OF LOVE dont la première internationale aura lieu au TROIS C-L les 3 et 4 juin 2017. 

 

CATARINA BARBOSA

Les classes professionnelles dispensées par Catarina Barbosa ont pour objectif d’aider chacun à trouver son centre, sa fluidité et son énergie dans la déconstruction de mouvements ou de positions. Comment lier en toute simplicité une phase rigide et structurée à des mouvements fluides, en mobilisant l’ensemble des parties de son corps ?
Le cours de Catarina Barbosa est composé, à la fois, d’exercices de danse classique et d’exercices de danse contemporaine. Elle propose ainsi de voyager d’une technique classique vers un mouvement contemporain, en passant notamment par des exercices d’improvisation.

Née au Portugal, Catarina Barbosa se forme auprès du Conservatoire National de son pays natal avant de rejoindre le Ballet Junior de Genève, où elle se familiarise avec la danse contemporaine à travers des créations de Gustavo Ramirez (ES), Thierry Malandain (FR) et Stjin Celis (BE) entre autres. Elle intègre ensuite la compagnie Gilles Jobin (CH) et participe à la création de Quantum en 2013. C’est au côté de Baptiste Hilbert, dans le cadre du programme « Les Émergences » en 2016, qu’elle fait ses débuts en tant que chorégraphe, avec leur création As You Want.

 

GRÉGORY BEAUMONT

« Le cours est le plus important moment de la journée du danseur. Il permet d’éveiller son corps et de le restructurer. Il s’agira d’un cours de danse contemporaine où se mêleront différentes techniques que j’ai pu aborder durant ma formation et ma carrière. »
Grégory Beaumont

Grégory Beaumont commence sa formation au Conservatoire d’Angers avant de se perfectionner au Conservatoire Supérieur de Danse de Lyon où il obtient son prix en 2004. Il est ensuite engagé au sein du CCN-Ballet de Lorraine où il danse un large répertoire de nombreux chorégraphes tel qu’Angelin Preljocaj, William Forsythe, Dominique Bagouet, Paulo Ribeiro, Tero Saarinen, Jean-Claude Gallota,… En 2008, il coréalise un court métrage dansé avec le chorégraphe et danseur Cyril Griset ainsi que ses premières chorégraphies avec la création de « Corps In Situ ». En 2010, il obtient son diplôme d’état de professeur de danse. Puis, en 2011, il chorégraphie Les chaises de Greg pour le CCN-Ballet de Lorraine ainsi que ces petites choses qui nous trahissent pour les élèves du CCN.

 

KATIA BENBELKACEM

Pour ce cours, Katia Benbelkacem propose : un réveil du corps qui prépare au travail de coordination, d’espace, de sol ; la recherche d’une danse engagée et dynamique, empreinte de rapidité et d’attaque ; de revenir à quelque chose de plus instinctif, moins intellectualisé, et de se concentrer sur le plaisir du mouvement dansé.

Katia Benbelkacem débute sa formation au côté d’Anne-Marie Porras (FR) à EPSEDANSE et obtient son Diplôme d’État en jazz en 2010. La même année, elle suit les cours au centre artistique MONDAP’ART dirigé par Marco Cattoi (IT), où elle profite de l’enseignement de nombreux chorégraphes, et poursuit son cursus auprès de la Cie CobosMika à Girona (ES).
Riche de ces diverses influences, elle se dirige vers la chorégraphie en fondant en 2012 la Compagnie PrÄk, avec laquelle elle crée notamment Adieu Maurice, puis Nipples Theory, une pièce qui s’inscrit dans le registre de la danse-théâtre. L’équipe artistique puise son énergie dans sa folie, sa complicité, sa capacité à surprendre. Selon Katia Benbelkacem, « ce qui est important, c’est de stimuler la créativité à son maximum. Être à la recherche de nouvelles propositions, d’un langage chorégraphique atypique. Trouver un moyen de « raconter » autrement, avec humour parfois, de ne pas tomber dans un effet de mode, si attrayant qu’il soit. Insister sur la qualité d’un contact, la crédibilité d’une interprétation, l’originalité d’une forme est plus important pour nous que la maitrise parfaite d’une technique pure à proprement parler ». De Barcelone au Luxembourg en passant par la France, la compagnie diffuse son travail à l’international. Parallèlement, Katia Benbelkacem danse avec Laura Vilar (ES) dans plusieurs créations.
Katia Benbelkacem est également pédagogue, professeur permanent au Studio Harmonic (FR), invitée régulière au Centre des Arts Vivants (FR), au TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois (LU), à Varium (ES) ou encore à Nun Art  (ES), où elle transmet sa danse à un public professionnel.

 

JENNIFER GOHIER

Le cours de danse classique, proposé par Jennifer Gohier, pourrait être qualifié de « contemporary ballet ». Il s’agit d’une classe traditionnelle de danse classique (barre+milieu) utilisant le vocabulaire et la technique issu du ballet mais dansé et interprété avec une énergie plus contemporaine. Au delà d’une simple transmission d’exercice, cette classe est un moment d’échange et s’inspire des différents chorégraphes et techniques rencontrés durant sa carrière d’artiste interprète.

Formée au Conservatoire d’Angers puis à l’école du CCN Ballet du Nord en danse classique et contemporaine, elle intègre en 2005 le Ballet de l’Opéra Théâtre de Metz et danse ainsi dans le répertoire lyrique, classique et contemporain de la compagnie dirigée alors par Patrick Salliot.En 2008, elle crée avec Grégory Beaumont la compagnie « Corps In Situ » dont le but est de développer leurs propres projets chorégraphiques à travers une danse accessible à tous. Elle intervient régulièrement au Centre Chorégraphique Luxembourgeois dans les productions d’Annick Pütz (Image X, Duo Duu, Flood), Bernard Baumgarten (Imperial Valley) et prochainement Anu Sistonen (Tone Hazard). Titulaire du Diplôme d’État de Professeur de danse depuis 2010, elle enseigne parallèlement la danse classique et contemporaine dans diverses écoles de la Grande Région.

 

STEFANO FARDELLI

« This class is meant to combine intelligence and creativity, awareness and harmony, intuition and aesthetics. With an active mind, and through a moving body, we will explore the concepts of space, weight and fluidity, in order to find some functional dynamics and a deeper knowledge of our structure and unity.
While experimenting these concepts and clearing them by occasional and guided improvisations, we will also study some combinations and sequences which, through the use of gravity and ground, will let us enjoy new qualities of movement.
Leaving the memories of old experiences behind, the students will discover new ways of facing their techniques through different space levels – floor and more – without forgetting lightness and freedom. »

Stefano Fardelli is an Italian dancer, choreographer and teacher. He got his degree at M.A.S. Academy (IT) under Susanna Beltrami’s artistic direction and then went on studying in other European choreographic centres. He has danced on stages all over Europe and has collaborated with great institutions such as the Berlin Opera, BBC, The Place, Royal Finland Opera, Les Gens d’Uterpan, the English National Opera and Cie Twain. In 2011 he was selected by the Italian Government to be one of the young talents that would represent Italy abroad.
As a choreographer, he first created
Chi sei? for the Milan Conservatory in collaboration with the Brera Art Academy (IT), and Svarupa-vyakta, a solo that was selected for many international festivals and won the 2nd prize at Gdansk International Festival Solo Dance Contest (PL) in 2014.
Between 2015 and 2016 he also created
Namu, that was commissioned by Gdansk International Festival (PL) and Links, commissioned by Attakkalari (IN) and danced by 45 dancers. His most recent piece is Foreigners, created in collaboration with the Norvegian choreographer Tone Martine Kittelsen.
He also was the author, choreographer and protagonist of two dance videos,
Day Off and Dear Sofia, that were both selected for several festivals. Day Off also won the Special Mention at Il Coreografo Elettronico (IT) in 2011.
Besides choreographing, Stefano Fardelli has been playing in films (in particular
L’Estate Sta Finendo in 2014), working as a model, and working as a dancer for television, in commercials and videoclips, in the US and in Europe. He teaches the Feldenkrais technique in Rome and Berlin and contemporary dance classes for professional dancers and diploma students in several centers in Europe (including The Place London Contemporary School) and in all India.

 

BAPTISTE HILBERT

« J’ai toujours considéré la danse comme un monde de partage et d’échange et je suis persuadé qu’aujourd’hui la pluridisciplinarité d’un danseur en fait sa force. »
L’enseignement proposé par Baptiste Hilbert s’inspire des différentes rencontres qui ont jalonné son parcours artistique. Ses classes débutent par des exercices de «release technique», puis se poursuivent par des passages dynamiques grâce à un travail au sol qu’il a développé notamment grâce au breakdance.

Originaire d’Arlon, ville située sur la frontière belgo-luxembourgeoise, Baptiste Hilbert se forme en France (Ecole professionnelle supérieure d’enseignement à la danse EPSEDANSE à Montpellier) avant d’intégrer en 2013 VERVE13 (postgraduate performance company of the northern school of contemporary dance) à Leeds. Pour compléter sa formation, il part ensuite pour le Ballet Junior de Genève, où il danse des pièces du répertoire d’Hofesh Shechter Company (UK), Barack Marshall (IL), Roy Assaf (IL), Compagnie 7273 (CH).
Depuis, il travaille pour différents chorégraphes de la Grande Région et co-signe sa première création avec As you want dans le cadre du programme « Les Émergences » en 2016.

RHIANNON MORGAN

The focus of the class lies in encouraging and supporting decision flexibility of the participants in their approach to both performative and movement materials. Through a progressive and dynamic warm up drawing from techniques such as Cunningham and Release technique, the class will explore the function of the spine as a tool that can provide efficiency, direction in space and a wider range of risk taking motion. In a playful and creative environment, new possibilities will be explored whereby modes and habits of movement might give way to mental and physical availability and curiosity.

Rhiannon Morgan completed her studies at the age of 17 in the Conservatory for Music and Dance of Luxembourg. She graduated with a BA from The Rambert School Of Dance and later on completed her Masters degree at The Place, London Contemporary Dance School (2009/2010).
As a professional dancer she collaborated with Akram Khan (GB) (2012), Cocoon Dance Company (DE) (2010/2012), Henri Oguike Dance Company (NG) (2011-2013), Nicholas Vladyslav (FR) (2013), National Theatre of Northern Greece (2013/2015), Jean Guillaume Weiss (LU) (2014) and Anu Sistonen (FI) (since 2013/2016) to name a few. For the last 6 years she has been teaching workshops all over Europe and is currently collaborating with Andrea Rama (GR) / Porson’s Khashoggi in several on going projects as well as assisting him during various workshops and classes for professional dance.

ANDREA RAMA

The class focuses on ways of using gravity and momentums to find ways of moving into and across the floor, with particular emphasis on being off-balance, and finding and using tricks to increase the length the body can hang in space. The class is challenging and fast-paced with a spirit of exploration and risk-taking, both physically and performatively. Its material draws on a range of influences, from Release to Surprise Movements and Flying Low.

Andrea Rama graduated from the National School of Contemporary Dance in Athens (GR).
He collaborated with many contemporary dance artists & theater directors such as Sasha Waltz & Guests (DE), Anton Lachky (BE/SK), Fang-Yu Shen (TW, Scapino ballet), MS Schrittmacher (DE), Roes Dance Theater (GR), K. Rigo (GR), Antzela Brouskou (GR), Gianni Kaklea (GR). The Belgian choreographer Wim Vandekeybus invited him as a dance artist for research project in 2014.
Furthermore, Andrea Rama is regularly teaching classes-workshops for professional dance companies and institutions in Heidelberg (Theater Heidelberg under the direction of Nanine Linning), Berlin (Tanzfabrik, Marameo, Seneca Intensiv), Karlsruhe (Center for Art and Media, HFG University of Media Art, Kulturzentrum Tempel), Netherlands (Henny Jurriëns Foundation), Luxembourg (TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois), Italy, Switzerland, Poland, China, Belgium, Austria, Greece, a.o.
Lastly, Andrea Rama is co-founder of the dance company Porson’s Khashoggi. The company works intensively with the dimension of time as a fundamental element of movement. The audience is invited to participate in rapid journeys and slow travels around the performance.

 

ANU SISTONEN

Classes de danse contemporaine : La classe contemporaine d’Anu Sistonen comprend un échauffement pour réveiller doucement le corps et l’esprit. Puis, des exercices au sol s’en suivent, exigeant de la concentration pendant un moment, avec une prise de conscience des différentes parties du corps. L’idée est d’aborder les mouvements avec un effort musculaire minimum et d’atteindre un « volume » maximum dans chaque corps, de manière individuelle.Le cours se poursuit en se concentrant sur des pratiques de placement, accompagnées d’une augmentation du tempo des exercices. Le travail devient alors plus dynamique, sans oublier la pratique du saut.

Classes de danse classique : L’entraînement professionnel en danse classique prodigué par Anu Sistonen suit la structure normale d’un cours, avec des exercices à la barre et au centre. Son cours se concentre sur le bon placement du corps et le renforcement de la jambe d’appui. Les exercices au centre sont musicaux et donnent de l’importance au mouvement.
La classe est aussi tout à fait appropriée pour les danseurs contemporains qui souhaiteraient acquérir une technique classique pour compléter leur formation

 

LEA TIRABASSO

The class will explore fluid floor-work through playing with different speeds, textures and qualities of movement. It will be a little bit of a party and a morning work out. Both set exercises and improvisations will lead towards a movement sequence at the end of the session.

Léa Tirabasso holds a BA in Modern Literature and History of Art and graduated with a Certificate of Higher Education from London Contemporary Dance School.
As a dancer, she worked for José Vidal (CL), Seven Sisters Group (GB), Jean-Guillaume Weis (LU), Bernard Baumgarten (LU), Clod Ensemble (GB), Seke Chimutengwende, James Finnemore (GB) and Peter Groom (GB). For two seasons, she was part of the TanzEnsemble of the Staatstheater Kassel (DE), where she worked with Johannes Wieland (DE), Michael Langeneckert (DE), Stephanie Thiersch (DE), Chris Haring/Liquid Loft (AT) and performed work by RootlessRoot Dance (GR). She also danced in music videos for The Kooks, Cash+David and Buridane amongst others and choreographed the music video “Don’t you find” for Jamie T.
Her choreographic works have been presented in London (The Place, TripSpace), Mainz (Staatstheater Mainz), Düsseldorf (Tanzhaus nrw – Internationale Tanzmesse nrw 2016), Luxembourg (TROIS C-L, Banannefabrik), Figueres (AGITART Festival) and Kassel (Staatstheater Kassel, Dock 4).
In 2016, Léa Tirabasso received the prestigious award « Arts et Lettres » in Luxembourg (Institut Grand Ducal) for her work as a dancer, choreographer and director.