FR | EN

Artistes / Chorégraphes

Sylvia Camarda

sylvia camarda portraitDanseuse virtuose et chorégraphe, Sylvia Camarda développe un univers et une écriture propres à chaque création. Elle s’applique à mettre sa technique et son énergie débordante au service d’une danse physique et généreuse, marquée par la présence charnelle du corps. Elle propose alors un langage choréographique et théâtral marqué par une force et une sensualité évidentes.

Danseuse et chorégraphe luxembourgeoise, Sylvia Camarda a fait ses études à l’école Rosella Hightower à Cannes et à la London Contemporary Dance School, où elle a obtenu en 2000 un Bachelor of Arts.

En tant que danseuse, après avoir travaillé sur différents projets avec Philippe Egli en Suisse et Philippe Talard au Luxembourg, elle rejoint en 2002 les Ballets C de la B (BE) sur la production de Koen Augustijen Just another landscape for some jukebox money. Elle collabore ensuite avec Jan Fabre (BE) sur trois créations différentes: Je suis sang (2005), Requiem pour une métamorphose (2008) dans laquelle elle s’implique en tant que chorégraphe et danseuse, et I am a mistake (2007). En 2005-2006, elle se joint à l’aventure du Cirque du Soleil (CA) et participe à sa tournée en Amérique du Nord avec le show Delirium.

En tant que chorégraphe, elle crée trois spectacles : tout d’abord Only the lonely, un solo notamment présenté aux Hivernales du Festival d’Avignon, et Crash, un solo présenté au Festival de Sibiu. Enfin, elle chorégraphie Absolutely fabulous, un trio dédié au football. Elle chorégraphie également les extraits de danse des films de Andy Bausch, réalisateur luxembourgeois, et participe fièrement comme assistante de Royston Maldoom (GB) au projet « Dance2007 », dans le cadre de l’année culturelle au Luxembourg.

En juin 2009, sa compagnie Missdeluxedanceco ! présente la pièce Conscienzia di terrore au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg. La même année, Sylvia Camarda danse Orgy of Tolerance de Jan Fabre au Festival d’Avignon. Durant les années suivantes, elle se concentre sur sa recherche chorégraphique en créant des pièces comme Swan dies of an overdose (2010), Warrior of Beauty (2012) ou Deleschtendag (2012). En 2014, elle danse dans la pièce de Sascha Ley (DE/LU) Mi Frida, une création inspirée de la vie et de l’œuvre de Frida Kahlo. Son solo Martyr, créé en 2013 au Théâtre d’Esch, a été sélectionné parmi plus de 500 candidatures pour figurer au programme performatif de la Internationale Tanzmesse 2014 à Düsseldorf, un événement d’envergure mondiale. Sa dernière création, Ex(s)ilium or down the Rabbit Hole… date de 2017 et a été produite par les Théâtres de la Ville de Luxembourg.

lll
Plus d’informations :

Ex(s)ilium or down the Rabbit Hole… (2017)
Martyr (2013)

Warrior of Beauty (2012/13)

Photo © Bohumil Kostohryz

l