FR | EN

3 du TROIS

MAI 2019

La danse est une fête

 

Vendredi 3 mai 2019 à 19:00

 

DANSE
Rhiannon Newton, Because the groove is so soothing
Janusz Orlik, Mute
Georges Maikel Pies Monteiro, Mister Perfect 

EXPOSITION
Journée Internationale de la Danse, Panorama 1982-2019

CONFERENCE
Daniela Lieb, Stenia Zapalowska – Ein Leben fèr den Tanz/Une vie pour la danse

Un « 3 du TROIS » placé sous le signe de la Journée Internationale de la danse 2019 avec pour commencer une exposition rétrospective sur les dix dernières années !

Pour fêter cette date-anniversaire, le TROIS C-L vous a concocté un programme riche et varié avec :

Because the groove is so soothing de Rhiannon Newton : elle nous vient tout droit de l’autre côté du globe : l’Australie ! Dans le cadre d’un partenariat avec la Dancehouse de Melbourne, le TROIS C-L accueille dans ses murs cette chorégraphe pour une résidence de recherche, en vue de la création d’un solo. Elle y poursuit sa réflexion sur les interactions entre la mémoire et le mouvement, à travers un focus sur une partie spécifique du corps, celle du torse féminin, et des exercices de répétition et d’improvisation.

Mute de Janusz Orlik : L’accueil de cette compagnie est mis en œuvre en collaboration avec l’Ambassade de la République de Pologne dans le cadre de la Fête nationale polonaise du 3 mai 2019. Mute, créée en 2018, plonge le spectateur dans un état lancinant de peur, de doute et d’incertitude… Une pièce sur la puissance du corps sur les mots.

Mister Perfect de Georges Maikel Pires Monteiro : une recherche chorégraphique dans laquelle il questionne la perfection, comme un masque social que l’on utilise pour se protéger du regard d’autrui et de soi-même. Sur une création musicale d’Eric G Foy, Georges Maikel Pires Monteiro sera rejoint par deux autres interprètes au plateau : Kevin Simoes Loureiro et Elina Kariya.

Autour de ce programme en salle, le TROIS C-L présente FOREVER de Julika Rudelius en partenariat avec le MUDAM Luxembourg. Dans cette installation vidéo sur deux écrans, plusieurs femmes issues de la haute société américaine parlent de leur vie, leur conception du bonheur et de la beauté.  

Enfin, la chercheuse en littérature et arts performatifs Daniela Lieb propose une courte présentation de l’histoire d’une pionnière de la danse au Luxembourg, Stenia Zapalowska, dans le cadre de la parution d’un ouvrage issu d’une collaboration entre le Centre National de Littérature et CID Fraen an Gender.

Un projet du :  TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois
Avec le soutien financier du : Ministère de la Culture, Ville de Luxembourg
Partenaires : Ambassade de la République de Pologne au Luxembourg, Arts Station Foundation by Grażyna Kulczyk, Centre national de littérature Mersch, CID Fraen an Gender, Dancehouse Melbourne, Fondation Été, MUDAM Luxembourg – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Stypendium Ministra Kultury i Dziedzictwa Narodowega

Photo : © W Kadrze – Piotr Bedliński