3 du TROIS | Les corps en mutation

© Helena Brunnerová

insomnia – Frieda Gerson

insomnia est un projet trans·disciplinaire qui explore la métamorphose et l’identité vues à travers le prisme des corps en constante évolution dans un monde en mutation, pour partager des histoires de transformation, de vieillissement et de devenir. insomnia est les rêves qui nous empêchent de dormir et ceux qui nous aident à passer la nuit. À l’intersection entre les histoires dont nous héritons et celles que nous inventons existe un espace liminaire entre ce qui n’est plus et ce qui n’est pas encore. Ainsi insomnia se place à la frontière, une déconstruction des binarités imaginée entre l’utopie et la dystopie, entre euphorie et dysphorie.

 

work it – poetics bodies at work – Clio Van Aerde

La performance work it – poetics of bodies at work est une exploration chorégraphique du travail manuel, centrée autour du balai à la fois comme l’’outil et le symbole du travail invisibilisé. En se concentrant sur le balai, ce travail remet en question les notions conventionnelles de travail « qualifié » en examinant comment les humains, les objets et leur environnement s’influencent et se façonnent. work it – poetics of bodies at work subvertit les structures de pouvoir systémiques et la performativité quotidienne par un coup de balai, en favorisant une idée de soin et d’attention à travers l’absurdité et l’abstraction.

 

Lockdown goddesses – Odile Gheysens

Lockdown Goddesses est une vidéo-danse créée durant le confinement de Mars/Avril 2020.

Un hommage à nos déesses intimes, inspirée du livre « Femmes et déesses tout simplement» de Christine Champougny-Odoux.

Odile Gheysens a demandé aux danseuses quelle déesse parmi les 7 proposées dans le livre les inspirait. Athéna, Atémis, Hestia, Aphrodite, Demeter, Hera, Perséphone.

Les conditions de tournage chez soi étaient : du blanc, une plante, du rouge à lèvres. Le montage a ensuite été réalisé à partir de ces vidéos reçues, telles des éclats de printemps dans ce confinement.