Sarah Baltzinger

© Margaux Gatti

Les pièces à vendre

> 2018 – WHAT DOES NOT BELONG TO US:
Lien
> 2020 – DON’T YOU SEE IT COMING:
Lien
> 2021 – ROUGE : lien à venir

Réseaux sociaux

Facebook Sarah Baltzinger Instagram Sarah Baltzinger Vimeo Sarah Baltzinger Site internet Sarah Baltzinger

Awards

> 2018 : 40 Winks, Aerowaves – WHAT DOES NOT BELONG TO US

> 2021 : Petites Scènes Ouvertes (FR) – Artiste sélectionnée Plateforme Grande Scène – DON’T YOU SEE IT COMING

Sarah Baltzinger commence la danse contemporaine à l’âge de 18 ans. Après s’être formée à la danse classique et contemporaine à Metz et avoir suivi une formation dans les Arts du Spectacle à l’Université de Lorraine, elle rejoint en 2010 la Compagnie CobosMika où elle danse et apprend avec de grands noms de la danse comme Olga Cobos (ES) ou Peter Mika (SK/ES).

Sarah Baltzinger entame donc sa carrière d’interprète très tôt. Elle danse dans trois créations de la Compagnie Totum, dirigée par Marie-Jo Chatton (FR) dès ses 19 ans. En 2011, après sa formation, elle intègre la cellule professionnelle de la Compagnie CobosMika où elle assure un rôle de seconde distribution dans la production WISH. Elle travaille également avec la chorégraphe Laura Vilar à Barcelone pour la création Tatlin’s tower, puis pour la chorégraphe Corinne Lanselle (FR) à Paris pour la pièce NON-STOP. Poursuivant ses nombreuses collaborations internationales, elle s’envole vers le Luxembourg lorsqu’elle obtient un rôle majeur dans la création RAIN de Bernard Baumgarten (LU), directeur artistique du TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois. Par la suite, elle intègre la Compagnie Helka, dirigée par Helder Seabra qui est aujourd’hui l’un des grands représentants de la scène internationale contemporaine belge. Elle y obtient le seul rôle féminin de la création When The Birds Fly Low, The Wind Will Blow qui tourne dans plusieurs pays européens.

Par ailleurs, Sarah Baltzinger dispense de nombreux stages et classes professionnelles, notamment au TROIS C-L mais aussi au Conservatoire National du Luxembourg, au Conservatoire de la Ville de Metz, à l’Université de Lorraine et dans divers espaces de danse où elle est engagée en tant que chorégraphe.

Elle poursuit sa carrière de chorégraphe au sein de la Compagnie Mirage, basée à Metz. Initialement conçue comme une structure de recherches et de rencontres chorégraphiques, le lien artistique unissant Sarah Baltzinger et le co-fondateur de la compagnie, Alexandre Lipaux (FR), amène la compagnie à se professionnaliser, encouragée dans cette voie par l’Espace Bernard-Marie Koltès et de l’Arsenal – EPCC Metz en Scènes.

Après INSTINCT, première création de la compagnie en 2013, la pièce WELCOME est commandée par la Ville de Metz en 2014, réunissant seize danseurs et deux musiciens live. En 2016, une nouvelle étape est franchie avec une commande artistique mêlant arts numériques et danse au plateau, qui s’intitule White Beast. Cette même année, elle intègre également la Compagnie Wayne Parson Dance à Londres pour laquelle elle danse dans la création Vestiges.

Sarah Baltzinger compte à son actif deux créations White Beast (2016) et FURY (2017), qui lui ont valu de nombreux soutiens dans la Grande Région et une diffusion à l’international. À l’heure actuelle, elle se concentre sur le développement de son nouveau projet, WHAT DOES NOT BELONG TO US, qui a été accueilli pour une première résidence de création au Grand Théâtre de la Ville du Luxembourg dans le cadre du « TALENT LAB » en 2018.

Citation

« Sarah Baltzinger mène un travail de recherche qui questionne l’impact de notre environnement et des conséquences qu’il exerce sur nos identités. Dans son travail chorégraphique, elle s’intéresse aux enjeux socio-culturels actuels liés à sa génération; l’identité et ses représentations, l’individuel et le collectif, les symboles, l’aliénation sociale, l’histoire et le temps, la révolution numérique et sa place dans notre quotidien.

Elle pense le corps comme un outil complexe de possibilités, cherchant à déformer l’approche naturelle du mouvement pour créer des états de corps étrangement anormaux. Sa gestuelle explore la désarticulation, le geste mécanique et les combinaisons de corps.

Elle aborde la question de création et de plateau à travers des objets protéiformes aux multiples possibilités de représentations, dans une volonté de décloisonner la danse. Elle collabore étroitement avec le musicien Guillaume Jullien avec qui elle créé un binôme artistique depuis plusieurs années. »

Formation

Sarah Baltzinger devient danseuse à dix-huit ans et travaille en tant qu’interprète pour divers chorégraphes; Bernard Baumgarten (LU), Peter Mika (ES), Corinne Lanselle (FR), Helder Seabra (BE), Wayne Parsons (EN). En parallèle, elle mène son propre travail qui se caractérise par une gestuelle organique, élastique et désarticulée, explorant les limites physiques et les contradictions inhérentes à l’individu pour questionner la place du corps dans l’Histoire et la société contemporaine.

Elle compte à son actif trois créations, FURY, WHAT DOES NOT BELONG TO US et DON’T YOU SEE IT COMING et travaille à l’heure actuelle sur sa prochaine création ROUGE EST UNE COULEUR FROIDE, objet protéiforme abordant la thématique de la monstruosité. En parallèle, elle mène d’autres projets chorégraphiques performatifs et continue sa carrière d’interprète.

Collaborations

> Collaboration with the musician Guillaume Jullien since many years (music for FURY, WHAT DOES NOT BELONG TO US, DON’T YOU SEE IT COMING, ROUGE)

> Collaboration with the dramaturge Amandine Truffy since 2020

> Collaboration with luxembourgish dancer William Cardoso since 2019

> Collaboration with LA POULIE PRODUCTION (for administration and production) since 2020

> Collaboration with Alexandre Lipaux as choreographic eye and support

Les partenaires réguliers

Trois C-L, Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois
Ministère de la Culture Luxembourgeois – Conventionnement depuis 2020
Kinneksbond, Centre Culturel Mamer
Arsenal et Cité Musicale-Metz
Ville de Metz
Région Grand-Est