© Bohumil Kostohryz

Valerie Reding est une artiste transdisciplinaire basée à Zurich et au Luxembourg, qui travaille à l’intersection de la performance, de la danse, de la photographie, de la vidéo, de l’installation, du drag et de la production d’événements. Le corps étant souvent au cœur de son travail, elle explore le potentiel de la rencontre avec autrui, de l’intimité, de la vulnérabilité partagée, de la transformation et des stratégies „camp“ pour interroger les relations de pouvoir qui traversent notre société. Ses œuvres questionnent la binarité du genre ainsi que les normes des sexualités, des identités et des corps et explorent les effets de l’omniprésence de la digitalité et des médias sociaux sur la perception de soi, sur les relations interpersonnelles et sur la construction de communautés. Avec son alter-ego VulVenim au sein du collectif House of Kumkrete, elle crée des performances queerlesques dans différents contextes.

Après avoir suivi une formation en danse classique au Luxembourg, elle a fait des études d’architecture à l’ETH Zurich (École polytechnique fédérale de Zurich) et a reçu en 2015 un Bachelor en Arts et Media à la ZHdK (Haute École des Arts de Zurich) ainsi qu’à l’Université des Arts Appliqués de Vienne en travaillant avec Pauline Boudry, Andres Bosshard et Peter Kozek.

Aujourd’hui soutenue par le Réseau Grand Luxe, ses travaux chorégraphiques et scéniques ont été présen- tés dans des festivals comme zürich moves!, Zürich Tanzt, The Queer Biennial II (Los Angeles), La Fête du Slip (Lausanne), The Porny Days (Zurich) et le festival Queer Little Lies (Luxembourg) ainsi que dans des théâtres comme la Tanzhaus Zürich, la Dampfzentrale (Berne), l’Arsenic (Lausanne), le Théâtre St. Gervais (Genève), Counterpulse (San Francisco), le Théâtre d’Esch (Luxembourg) et le TROIS C-L Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois.

Ses travaux photographiques et de performance ont été montrés dans des galeries telles que Commonwealth & Council (Los Angeles), Last Tango (Zurich), FORMA Art Contemporain (Lausanne), LAC (Vevey) et Deep Trash de CUNTemporary (Londres).

En tant que chorégraphe, performeuse et artiste visuelle, elle a collaboré avec des artistes et des curateurs*rices comme Marc Streit, Simone Aughterlony, Martin Zimmermann, Lukas Beyeler, Maya Rochat, Thomas Giger, Rafal Pierzyński, Nagi Gianni, Oil Productions, Monique Jenkinson, Mica Sigourney, Ivy Monteiro, Emile Barret et Alexander Martinz.

En tant que créatrice de costumes, elle a travaillé pour la pièce Requiem For A Piece Of Meat de Daniel Hellmann et pour la pièce Oxy Moron de Malika Fankha, en plus de créer les costumes pour ses propres performances et travaux photographiques.

Son dernier travail scénique m.a.d. a eu sa première le 3 Novembre 2020 à la Tanzhaus Zürich. m.a.d. est une pièce avec quatre performeurs*ses, qui explore la „folie“ et la rage des déviants ainsi que leur potentiel subversif et solidarisant pour surmonter les cercles vicieux de haine et de violence … pour que „m.a.d.“ ne soit plus un acronyme martial pour „mutually assured destruction“ mais pour “mutually affirmed deviance“.

www.valeriereding.com
www.instagram.com/valerie.reding