3 DU TROIS AVRIL | ESCALE CHORÉGRAPHIQUE

Réservation obligatoire
© Matière Mobile - Marie Gourdain

ECHOES’ FANTASY – extended – ALICE & ADRIEN MARTINS

> WORK IN PROGRESS

Alice et Adrien Martins nous emporteront dans leur univers. Entre drame et joie, quotidien et fantastique, une expression de l’imaginaire émerge à travers des gestes singuliers en écho à ce qui les entoure. Un espace commun façonné d’artifices, où des corps mutants se déploient et se libèrent.

Echoes’ Fantasy – extended explore la relation singulière, affective et performative que l’on entretient avec les objets du quotidien. Deux personnes dans un espace commun, pourtant seules, s’ennuient et s’occupent. À travers ces « objets-extensions » elles dessinent de nouveaux mondes dans lesquels se côtoient extraordinaire, monstrueux et poésie.
Jeux de miroirs et impressions de déjà-vu attrapent l
e spectateur qui suit la progression de ces individus devenus créatures. Par la fabrication d’un langage hybride où se mêlent sons, matières et corps, les deux personnages recréent leurs propres rites et entrent en métamorphose.
En écho aux mondes qu’Alice et Adrien, frère et sœur,
se sont inventés depuis l’enfance, le duo détourne les usages, crée de l’absurde toujours en quête du vivant; de chair, d’os et d’organique.

Création et interprétation : Alice et Adrien Martins| Création musique : Romain Loiseau | Création costume : Charlotte Pistien | Chargé de production : Guilhem | Production : Objet Global
Co-production :
CCNR / Yuval Pick, Villa Noailles, Fondation Calouste Gulbenkian, Consulat du Portugal | Soutiens : CCN Ballet du Nord, TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois, Centre Pompidou, Mains d’Œuvres, Maison du Portugal

COEFFICIENT INCONNU — MARIE GOURDAIN

> WORK IN PROGRESS

Coefficient inconnu est un voyage entre le signe, le symbole et le mythe à travers la danse, les images et les gestes. Véritable « théâtre d’image » orchestré par Marie Gourdain, cette pièce est à l’intersection de la peinture néo-classique, dans le geste et la pose, et l’abstraction géométrique. L’exploration entre l’objet scénographique et le corps permet le déploiement de différents niveaux d’expressivité et de performativité entre le corps, l’objet et l’image picturale.

Le projet Coefficient inconnu a débuté en mai 2021, lors de la résidence de Marie Gourdain ‐ Cie Matière Mobile à Pôle Pik /Pôle en Scènes, à Bron (FR), sous la forme d’un laboratoire de recherche et d’expérimentation. C’est un projet de danse contemporaine qui a comme point de départ une recherche autour du Pli, de la Masse et des Lignes. Il a comme source d’inspiration le tableau de Jacques‐Louis David, Les Sabines, ainsi que le travail du sculpteur Eugène Dodeigne.

Son but est d’approfondir une recherche débutée lors de la création de la pièce Medúza (2018 / pièce pour 5 danseurs, inspirée du tableau Le Radeau de la Méduse, de Théodore Géricault), où Marie Gourdain a commencé à définir une forme de « théâtre d’image » qui lui correspond, son travail chorégraphique et scénographique étant très inspiré par la peinture néo‐classique (le geste/la pose) et l’abstraction géométrique (la forme simple, la structure).

Elle voyage entre le signe, le symbole et le mythe à travers la danse, les images, les gestes, les situations mises en place au plateau elles‐mêmes créées en relation avec objets scénographiques propres à chaque pièce.

Chorégraphe et scénographie : Marie Gourdain | Assistante accessoires scénographiques : Aviva Manson | Interprètes (projet originel) : Nicolas Garsault, Guillaume Ippolito, Fanny Pouillot, Agnès Ratsimiala & Gabrielle Weisbuch | Soutien administratif et production : le collectif STP

 

THE VISIT — LUCODA

> Projection

Suite à cette escale, LUCODA présentera un nouveau compagnon de voyage durant la soirée. D’où vient-il ? Personne ne le sait… Qui est-il ? Un visiteur venu d’ailleurs, un survivaliste resté sous terre pendant trop longtemps, personne et tout le monde à la fois… Que fait-il ? Difficile à dire, il erre sans but dans un désert de néant et de trop plein. Il se fraie un chemin entre nos rêves et nos accomplissements déçus par le temps mais aussi entre nos espoirs et nos résiliences.

Le projet The Visit propose de (re)-visiter le territoire d’Esch et les communes partenaires du Sud du Luxembourg en compagnie de danseurs professionnels. The Visit entremêle les arts, la danse et la vidéo, et les époques, le passé industriel et le présent du Sud du Luxembourg. Il invite à une réflexion commune sur nos paysages et notre histoire et s’inscrit dans la durée en multipliant les lieux, les formes et les temps d’échanges autour de la question de nos impacts sur les espaces qui nous entourent. Suite à la diffusion d’un court-métrage mêlant danse et lieux insolites du patrimoine industriel, création artistique à part entière et réalisée pour l’occasion, le public sera invité à investir ces mêmes lieux, pour assister à des performances en écho à la vidéo-danse. Celles-ci questionneront l’impact de l’activité de l’Homme sur les paysages et auront un lien dramaturgique direct avec le film.

Réalisation, direction artistique du court-métrage : Baptiste Hilbert | Captation et montage : Pedro Barbosa | Chorégraphie et interprétation : Gianfranco Celestino, Baptiste Hilbert, Piera Jovic, Ileana Orofino | Production : LUCODA
Ce projet est soutenu par Esch 2022 Capitale Europpéenne de la Culture, et par le TROIS C-L – Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois, la Commune de Dudelange, la Commune de Esch-sur-Alzette, et la Fondation Indépendance by BIL.

 

HVNGRY FOR MORE — Valerie Reding

> Exposition photo

Bienvenu.e*x*s dans notre panthéon d’icônes queer, où l’altérité, la diversité et la vulnérabilité sont nourries, partagées et célébrées. Nous sommes HVNGRY for more – avides de plus de tolérance, plus de respect, plus de liberté, plus de visibilité, plus de protection, plus de droits, plus de solidarité et plus d’amour !

HVNGRY for more est une série de photos réalisée par Valerie Reding qui consiste en sept portraits de personnes queer aux corps, origines culturelles et sociales, sexualités ainsi que d’identités et d’expressions de genre diverses. En étroite collaboration avec les personnes portraitées et fortement inspirée par des références à l’iconographie religieuse, au camp, à la culture pop et à l’esthétique des jeux vidéo, HVNGRY for more crée un « safe space » pour la libre exploration de représentations alternatives de personnes trans et non-binaires ainsi que de QPOC (queer people of colour) – bien au-delà de la binarité du genre ou autres socialisations.

Concept, photographie, costumes, makeup : Valerie Reding | Modèles : Bruna Revlon, Edwin Ramirez, Elie Autin, Mahalia Giotto, Sandro Niederer, Sebastien Rück, Titilayo Adebayo | Assistance photographie : Mahalia Giotto | Assistance production : Nicolas Dubosson | Bracelets en acrylic jaune fluo : Milko Boyarov| Production, administration, communication : REDart, Valerie Reding| Partenaires : BØWIE – The Gender Projects Incubator, Be You Network, Ernst Göhner Stiftung, Étienne Germain, Fondation Indépendance by BIL, Kulturfolger, Lust*Art by Luststreifen Film Festival Basel, LOS – Lesbenorganisation Schweiz, Ministère de la Culture du Luxembourg, Pink Cross, Stadt Zürich Kultur, TGNS – Transgender Network Switzerland, TROIS C-L Centre de Création, Chorégraphique Luxembourgeois, zürich moves! festival